S’il y a une chose qui caractérise la marque Lip, c’est bien son inventivité, sa créativité et son modernisme. Les inventions et les montres, sont bien entendu l’expression la plus significative de ces caractéristiques, mais il faut pourtant en envisager une autre. C’est un atout dont la marque s’est doté très rapidement alors que beaucoup d’autres n’en voyaient pas encore la nécessité. Je parle bien entendu de la publicité ! Nous nous devions donc de revenir sur cet aspect de notre entreprise et de vous montrer aussi quelques pépites publicitaires.

Les publicités Lip de 1900 à la fin de la première guerre

Aujourd’hui les temps ont quelque peu changé et la manière de promouvoir un produit également. Au tournant du XXe siècle la plupart des campagnes promotionnelles reprenaient ainsi des thématiques de leur temps et malheureusement, un des domaines d’inspiration le plus important de cette époque était bien entendu celui de la guerre, mais aussi celui du patriotisme. Les publicités de ce temps-là en disent long sur l’état d’esprit des Français, sur leurs aspirations mais également sur la manière dont ils envisageaient la Montre avec un grand M.

L’après guerre, des années folles plus insouciantes

L’après « grande guerre » est considéré par beaucoup comme une période de grande exaltation et de bonheur. Cette joie de vivre est partout, dans l’art, dans la musique, dans les cafés et donc bien entendu dans la publicité qui est toujours dans les années 1920 le miroir de la société et de ses aspirations. Dans les publicités Lip de cette époque, on parle d’élégance, on met en avant le côté décoratif des montres, on se passionne pour les sports de vitesse, mais aussi pour les héros de l’aviation postale.

Le milieu des années 1930, une période de crise et d’angoisse

Si les années 20 étaient celles du bonheur retrouvé, des loisirs de la fête et de l’art déco, les années 30 sont moins amusantes avec le Krach boursier de 29 qui fait chanceler économiquement le monde entier. De nombreuses entreprises européennes ferment, les extrémismes de gauche et de droite déchirent le pays et il y a comme des odeurs de poudre à canon dans l’air même si personne ne veut y croire. Un contexte évidemment peu propice à de grandes dépenses publicitaires qui seraient de toute façon mal perçues par le public. Il y a quelques campagnes, mais on sent bien que l’heure est assez sérieuse.

L’après guerre, une explosion de joie

Bien entendu, il n’y a pas eu de publicité pendant l’occupation puisque la manufacture Lip avait été réquisitionné par les forces allemandes. Les forces vives de la société ont elles aussi payées un lourd tribu puisque Lionel Lipmann, (frère de Fred Lip) alors responsable de la communication, était détenu avec ses parents dans le trop fameux camp d’Auschwitz dont ils ne reviendront pas.

Il faut attendre la fin de la seconde guerre pour entendre à nouveau parler de la manufacture bisontine. La publicité reprend donc dès 1946 avec de magnifiques réclames surréalistes et d’autres qui mettent davantage l’accent sur le luxe et la qualité. 1947 est l’année de l’anniversaire de la marque qui fête alors ses 80 ans. Les illustrations de cette époque sont tout à fait superbes et sont donc très prisées par les collectionneurs.

Les année 60s et la grande campagne Fred Lip par Publicis

Les années 1960 marquent le début d’une campagne très connue, c’est la fameuse campagne Fred Lip. Orchestrée par l’agence Publicis, cette série d’affiches publicitaires utilise l’image forte du président de la marque pour en véhiculer les valeurs. Fred Lip y est cet homme à la fois élégant et mystérieux dont on décrit un trait de caractère particulier avec toujours un je ne sais quoi de légèrement humoristique. On apprend dans cette campagne que Fred Lip est curieux, intentionné, connaisseur mais aussi qu’il aime les enfants, puisqu’ils font aussi partie intégrante de cette série d’affiches.

Il y avait aussi quelques publicités destinées à la télévision comme celle ci :

1970 / 1974 la crise horlogère marque la fin d’une époque

1970

Campagne Lip linéaire 1972

Beaucoup d’entre vous le savent, les années 1970 sont des années critiques pour la marque Lip qui manque de justesse de disparaître, mais qui survit grâce à l’acharnement des employés de l’usine de Palente qui croient dur comme fer que Lip ce n’est pas encore fini ! Le destin fait de Claude Neuschwander, l’ancien patron de Publicis (rappelez vous la campagne Fred Lip) le nouveau président de la marque. Il y a beaucoup moins de promotion pour Lip durant ces années-là même si la formule « Lip hip hip » que l’on retrouve dans la publicité télévisée pour la Mach 2000 marque les esprits.

La publicité Lip aujourd’hui ?

Aujourd’hui l’entreprise est revenu à une taille beaucoup plus modeste. Aujourd’hui l’entreprise est revenue à une taille beaucoup plus modeste. C’est un nouveau départ, une nouvelle épreuve pour elle que d’essayer de concurrencer des géants de l’habillement de masse qui dispose de budgets pharaoniques pour convaincre du bien-fondé de leurs gardes temps. Nous n’avons certes plus les moyens financiers de nos « 30 glorieuses » mais nous avons toujours un service dédié à la communication et la talentueuse agence de création parisienne Ultranoir comme partenaire. La rue et les espaces télévisuels ne sont plus nos domaines de prédilection pour promouvoir nos Lip. Nous leur avons préféré internet où les compliments et critiques sont sans détours et les possibilités de créations visuelles illimitées. Un nouveau monde électronique sans frontière qui correspond très bien à l’esprit Lip.

Share